Production,

Créations, Scénographies


Circularium

Circularium est une oeuvre cinétique et interactive de 4 mètres de hauteur dont l'architecture est fondée sur le cercle et le concept de lumière circulaire. Avec cette scénographie panoptique accompagnée de son multiphonique, l'artiste immerge le public dans une ambiance multidirectionnelle: 360 degrés de lumières et de sons. Le projet consiste à utiliser le profil cylindrique du dispositif pour faire circuler des trames lumineuses et orienter le regard et les sens dans toutes les directions, révélant mystérieusement le patrimoine et suscitant des passerelles avec l’imaginaire collectif. L'oeuvre vient impacter l'architecture et extraire de la pierre des qualités sensibles en contribuant à faire vibrer en sympathie le patrimoine et le visiteur, le passé et le regard vivant.

L'oeuvre utilise 5760 Leds adressables individuellement et placées dans 96 mètres de tubes en polycarbonate. Le son en multiphonie est constitué de 8 haut-parleurs placés à la circonférence d'une structure en acier de 12 mètres cintrée à froid. Circularium est à la fois un spectacle son et lumière d'un format court et une installation d'art interactif ouverte à l'expérimentation publique par le biais d'un contrôleur gestuel sans contact.

Coproduction : CreArtCom (Creative Art Company) et Château de Blandy-les-Tours

Financeurs et partenaires: Circularium est une commande publique du Conseil général de Seine et Marne. L'oeuvre reçoit également le Soutien à la Création Artistique Numérique de la région Auvergne-Rhône-Alpes et de la Direction Régionale des Affaires Culturelles. Certains des partenariats avec les structures ci-dessous sont en cours.

Urban Vision

Nous sommes associés à la direction artistique d'Urban Vision et contribuons au développement du festival. Pour la 4ème édition la compagnie CreArtCom participe au montage aux côtés de l'équipe du collectif Spotlight.

La scénographie urbaine est constituée de décorations lumineuses, d'animations et de mapping vidéo venant sublimer l'espace public de la ville de Besançon. L'église Sainte Madeleine et le patrimoine environnant sont métamorphosés par la lumière.

Urban Vision est un festival émergent et original conduit en partenariat avec la ville de Besançon, l'Asep (association culturelle locale), les habitants, les artistes et divers acteurs culturels.

Production du festival: Collectif Spotlight, crédits photos: agence Visual Suspect, Yves Petit.

Financeurs et partenaires:

Digital Impro

Digital-impro est une installation d'art interactif propose de connecter le corps humain à l'image en mouvement.

Digital-Impro est également un atelier éducatif qui propose au public de se placer dans la peau d'un comédien improvisateur, avec une proposition centrale: jouer avec l'image.

Le public rentre en contact avec divers objets physiques (gants, stylo, baguette, foulard …) révélateurs de sa personnalité d'improvisateur. A travers une série de canevas de théâtre d'improvisation il explore une infinité de gestuelles qui permettent d'appréhender la relation du corps à l'image interactive et au mouvement, avec l'objectif de sensibiliser aux rapports entre expression corporelle, perception de soi et intention symbolique.

Digital Impro est une commande du laboratoire ARIAS (Atelier de recherche sur l'intermédialité et les arts du spectacle) pour le colloque international sur le thème "Genre & Jeux vidéos", en partenariat avec l'IUFM de Lyon, l'ANR (Agence Nationale de la Recherche), l'Université Lyon 1.

Conception: Studio CreArtCom, développement Derrick Giscloux et Léo Lefebvre, accueil du public et médiation : Fany Buy, comédienne.

Financeurs et partenaires:

La Plateforme Galactique

Cette création lumineuse sonorisée rend hommage aux activités passées de tissage de la soie par les canuts, ouvriers et habitants lyonnais d'autrefois. L'installation mixe une dimension historique et patrimoniale de la ville de Lyon avec une vision futuriste de la cité autour d'une oeuvre urbaine originale et saisissante.

Créée à l'occasion de la Fête des Lumières 2014, la compagnie Creartcom métamorphose le 1er arrondissement de Lyon pour en faire le centre de la galaxie, en s'entourant d'un groupe de jeunes et moins jeunes cyborgs programmés pour réaliser cette plateforme d'atterrissage électro-luminescente.

Une plateforme lumineuse animée et accompagnée de sons génératifs synchrones, sonnants comme un appel et servant de point de rencontre pour les terriens habitant la zone et souhaitant s'embarquer dans un périple les conduisant aux autres bases alliées situées de part et d'autre de la contrée lyonnaise. Le cas échéant la plateforme peut aussi accueillir les extraterrestres et populations diverses venus de tout l'espace sidéral et interpellés par la grande tâche lumineuse localisée au centre de l'Europe à cette période. C'est aussi depuis cette zone que les terriens peuvent s'embarquer dans le nouveau tube des modes doux, un tunnel intersidéral ralliant les deux stratosphères lyonnaises à la vitesse de la lumière. Le pôle ALTNET quartier général des cyborgs est également ouvert à l'ensemble des humanoides itinérants pour une visite sur la base arrière du pôle.

Financeurs et partenaires:

La Cité Qui Bouge

En mai 2009 la compagnie Creartcom participait au colloque "Ville & Numérique, nouveaux usages, nouveaux visages" organisé par l'agence d'urbanisme du grand lyon.

C'est à partir de cette rencontre que notre compagnie à démarré un travail artistique sur sa propre vision d'une cité futuriste, utopique, idéale et à venir. Cette réflexion alimente un cycle de créations que nous avons intitulé "La Cité qui bouge" et qui est le terreau de plusieurs de nos créations. Ce cycle met en exergue une vision de la ville qui symbolise la beauté d'un environnement propice au développement humain. L'installation dépeint une cité urbaine futuriste centrée sur la fluidité, la lumière, l'équilibre et le lien des éléments. Sur la circulation des flux et la connectivité. La première version de l'installation "La Cité Qui Bouge" a été co-produite par la Scène de Musiques Actuelles Les Abattoirs pour le festival Electrochoc 9.

Financeurs et partenaires du festival:

Rendez-Vous en Territoires Infinis

En 2013 et 2014 CreArtCom écrit le projet arts numériques du festival Electrochoc autour du thème d'un "Rendez-Vous en Territoires Infinis". Notre équipe met alors son expertise au service du festival pour le commissariat et la production des oeuvres, des performances, des rencontres et des ateliers publics. En outre CreArtCom réalise la scénographie de l'exposition autour d'oeuvres d'artistes internationaux (USA, Pays-Bas, Allemagne, Suisse) et Rhône-Alpins (Lyon, Grenoble, Villeurbanne, Givors, Saint-Etienne, Valence etc.).

Rendez-Vous en Territoires Infinis? quelques mots: Les territoires que nous explorerons avec vous sont les terrains de jeu partagés de nos vies, nos sens et nos émotions. Fruits d'intuitions collectives, ils naissent, rayonnent et se déploient de tous les recoins du cybermonde. Qualifiés de virtuels ils façonnent pourtant la réalité des relations de chacun au monde de demain. Irrémédiablement métamorphosé par les technologies issues de l'électricité, cet infini des possibles résonne de toutes part dans l'imaginaire ambiant. Ces espaces croisés, ces territoires infinis qui s'offrent à nous tous s'annoncent sans frontières, sans limites et sans précédents. La qualité et la créativité des oeuvres, des ateliers, des projets numériques présentés dans le festival Electrochoc 8 vous ferons entrer dans la boucle.

Financeurs et partenaires du festival:

La Nuit Electronique

La Nuit Electronique est une installation immersive qui propose au public de circuler dans un espace sonore et visuel fantastique, en 3 dimensions d'écoute et de perception. La Nuit Electronique est une métaphore du monde interne des microprocesseurs croisée avec celle de la vie animale, son reigne et son organisation. C'est une nuit abyssale, genèse d'un monde prédit et peuplé d'une quantité d'êtres artificiels. Un microcosme et son univers sensible qui vous aspirent et vous transportent dans une dimension inattendue, à la frontière du monde réel et du monde artificiel, métaphore d'une vie possible ou à venir, aux confins des microprocesseurs qui peuplent nos technologies.

Cette oeuvre a bénéficié d'une période d'accueil sur le plateau du Museolab 3 du centre Erasme en janvier 2012. Elle est co-produite par le Lux-Valence et la SMAC les Abattoirs. Elle est également soutenue par le fond de soutien à la création artistique numérique de la région Rhône-Alpes.

Financeurs et partenaires:

Le Textographe

Le Textographe est un "sms-wall" artistique: une animation participative qui consiste à recueillir les sms du public pour les vidéoprojeter sur une façade. C'est par ailleurs un mur d'expression libre qui n'est ni censuré, ni modéré. Ce qui n'existe plus à notre époque …

Des questions, sur les thèmes de la ville, son environnement et ses spécificités: histoire et tradition, gastronomie, sport, art, perspectives de la cité, politique etc. sont lancées aux passants et il leur est proposé de répondre par sms. De nombreux thèmes sont proposés au public, il s'agit d'une invitation libre et ouverte à l’expression spontanée.

Les messages envoyés sont donc projetés sur la façade d'un bâtiment, sur un mur, en intérieur ou en extérieur et ce contenu textuel est soumis à de magnifiques animations, au fur et à mesure que les sms sont récupérés dans la base de données.

Le tout est mené dans une narration visuelle qui stimule les visiteurs, provoque des réactions inattendues, des situations ludiques, de l’interactivité entre le public et ses messages et beaucoup de communication entre les visiteurs.

Financeurs et partenaires:

Dimensùs

Dīmensus traite du thème de la singularité. Une longue réflexion a été menée sur le sujet, ainsi qu'une veille technologique (le lien sur l'image renvoie au blog du projet). L'oeuvre expose la vie d'un être artificiel connecté au réseau internet, identifiable et agissant dans le réseau.

Les visiteurs peuvent le rencontrer et communiquer avec lui de façon sensible et tangible. L'être est en mesure de répondre à ses visites, de dialoguer et d'interagir, et en outre de générer du contenu pour alimenter sa présence et communiquer sur les réseaux sociaux du web.

Autonome, capable d'organisation interne et d'apprentissage, il est capable de répondre aux stimulations des visiteurs ainsi qu’à celles du réseau Internet.

Dimensùs est une oeuvre soutenue par le fond de soutien à la création artistique numérique de la région Rhône-Alpes, en partenariat avec la galerie H+ et le Laboratoire Ouvert Lyonnais, ainsi plusieurs contributions de spécialistes en sciences cognitives. Ce projet est un working progress.

Financeurs et partenaires:

SpHacK Invaders (a Special Hack for the Kinect Invader)

Ce peut être entendu comme une banalité, pourtant le jeu vidéo est aujourd'hui fondamentalement inscrit dans le divertissement populaire. Il est un fer de lance de la culture numérique contemporaine car il est historique et vectoriel. Il peut rassembler dans une même oeuvre création sonore, interactivité et multimédia.

L'installation "SpHack Invaders" n'est pas un jeu vidéo. Il revisite le rétro-game "Space Invaders" tel que si on mettait au goût du jour une pièce de musique baroque.

En effet cette installation intègre avec une touche d'humour une création électroacoustique, du design d'interface, des principes d'interactivité gestuelle au sein d'une oeuvre d'art numérique particulièrement ludique.

L'oeuvre repose sur notre système de capture du mouvement EYES présenté en 2015 à la Gaité Lyrique: https://www.youtube.com/watch?v=uFYRPvUtbB0

Ce système a été réalisé en collaboration avec l'ingénieur en informatique Yves Quéméner, en plein boom du hack de la Kinect par grand nombre d'artistes et de hackers, il est notre contribution à la démarche de déverrouillage des systèmes fermés imposés par les industries.

Enfin, sur la partie "Game Over" du jeu, un message et le logo de l'événement ou du lieu de diffusion sont intégrés, ce qui fait de l'oeuvre une belle affiche événementielle, à placer dans un hall d'accueil ou une "entre-salle".

Financeurs et partenaires:

Fingers In The Noise - du son plein les mains (app' pour tablette tactile)

Fingers In The Noise est une application scriptable, sur tablette tactile pour contrôler Ableton Live via le protocole Open Sound Control.

Financeurs et partenaires:

Fresque Etonnante

“Fresque étonnante” est un procédé de "magnification" de l’image. “Fresque étonnante” permet de réaliser en temps réel une oeuvre en mouvement à partir d’une image fixe. Par modification progressive de ses points, l’ensemble de l’image se trouve soumise à des mutations de ses pixels capables d’engendrer une infinité de variations.

L’image à l’origine statique, est ainsi animée par des mouvements multiples, gracieux, étonnants dont les variations sans limites sont issues d'algorithmes complexes.

La Fresque Etonnante a été créée pour la première fois en 2010 pour la 6ème Nuit Européenne des Musées, afin de valoriser les murs peints de la ville de Lyon.La vidéo tirée de cet événement a été sélectionnée l’année suivante par le Ministère de la Culture dans un partenariat avec TV5-Monde afin de promouvoir la Nuit Européenne des Musées 2011.

Financeurs et partenaires:

Digital Washboard

Ce dispositif s'inspire du washboard américain, un instrument de musique dont le nom signifie littéralement "planche à laver" apparu à la Nouvelle-Orléans à la fin du XIXe siècle. À l'origine, il s'agissait d'une vraie planche à laver et à battre le linge, reconvertie en instrument de percussions.

L'instrument présenté ici est une extrapolation numérique, étendue et virtualisée: un washboard matriciel fondé sur une grille de dimensions 10 par 10, soit une surface de 100 zones interactives. Ce maillage permet d'effectuer des gestes dans toutes les directions du plan, tout en visualisant parfaitement l'image qui est à l'origine des zones de contact.

Financeurs et partenaires:

Synthétisme

Vers 1888, plusieurs peintres se sont réunis autour de Paul Gauguin avec la volonté de se distinguer du mouvement impressionniste. Leur mouvement fut intitulé le “Synthétisme”.

Ces artistes ne peignaient plus sur le lieu d'observation mais dans l'atelier, dans des conditions de quasi-laboratoire. L'objectif était de retranscrire une image mentalement, en faisant la synthèse de l'image mentale reconstruite de mémoire. La technique consistait à marquer les contours, accentuer les couleurs, appuyer le trait, éviter les détails et détacher l'essence sans réalisme exacerbé. Cette installation ne tente pas de s'assimiler esthétiquement aux peintres synthétistes mais plutôt à leur démarche et leur philosophie.

Financeurs et partenaires:

Hiver Numérique

Cette création vous propose de jouer librement avec la thématique d'un hiver polaire digital, par les mouvements de vos membres, de votre corps, son inclinaison, sa proximité à l'écran et d'autres variations dans votre rapport à ce moteur audiovisuel.

Par votre position dans la profondeur du champ faisant face à l'écran, vous intensifiez le volume sonore du vent, la fréquence d'apparition des mélodies, la densité du brouillard et la longueur des segments, tandis que leur orientation change de façon autonome tout comme la direction du brouillard. Par vos mouvements dans le plan (largeur et hauteur) vous orientez les vecteurs et émettez les brumes. Pour contrôler ainsi les tempêtes de cet hiver numérique.

Financeurs et partenaires:

Ingénierie artistique

Production des arts technologiques

La compagnie CreArtCom propose à ses partenaires une sérieuse expertise en matière d'ingénierie artistique et de médiation avec le public.

Nous fabriquons des scénographies étonnantes grâce aux techniques d'immersion et d'interactivité.

Nous organisons des rencontres, des conférences et des ateliers qui placent le public en prise avec les technologies et leur appropriation.

L'ensemble de nos actions questionnent le monde contemporain, les problématiques et les enjeux culturels que notre époque traverse, l'impact des technologies sur nos représentations et nos relations, les scénarios technologiques et sociétaux possibles et la façon dont l'art les incarne.

Les grandes oeuvres sont faites par de petites mains

Depuis 2009 nous concevons de toutes pièces des rencontres marquantes pour le public, comme les expositions immersives "Rendez-Vous en Territoires Infinis" et "La Cité qui Bouge" ou le cycle de conférences "Les Dossiers de l'Ecran" autour des dangers et opportunités des technologies actuelles.

Nous pensons que l'imagination et le savoir-faire des artistes peut-être structurant et porteur de sens dans un monde en questionnement.

Nous permettons au public d'accéder à des savoirs nouveaux qui ne sont pas l'apanage des institutions et nous nourrissons des représentations alternatives de ce que sont les rendez-vous de l'humanité avec les technologies.

Dans quel genre de civilisation viverions-nous sans l'existence des disciplines qui honorent la condition humaine, tels que les sciences et les arts. Nos travaux en font la synthèse avec sincérité, force et dévouement, dans une vision optimiste et avertie de la société à venir.

En art comme ailleurs l'expérience fait la différence

Le succès de nos "livrables" reposent sur deux facteurs principaux : une longue expérience dans le domaine de la culture et une équipe soudée de très longue date.

Nous prenons un soin sans égal à concevoir des univers hors du commun et plaçons le public au centre des enjeux de chaque nouvelle expérience.

En 6 années nous avons contribué à la réussite de près de 80 événements artistiques liés à la révolution numérique.

Si votre projet de rencontre avec le public est la finalité de votre activité vous pourrez vous appuyer sur nous, car en art comme ailleurs l'expérience fait la différence.

Dates

Principales rencontres avec le public

• Centre d’Art de La Motte Servolex (Savoie), SpHack Invaders! Nuit Blanche 2016 • Festival Horizons Numériques, diffusion de Circularium dans l’abbaye de l’Escaladieu, Septembre 2016 • Création publique de l’oeuvre Circularium, Château de Blandy-les-Tours, Juillet 2016 • Résidence de création, centre artistique La Fabrique, Commune d’Andrézieux-Bouthéon, Juin 2016 • Festival Mémoire Vive, mapping de façade avec l’oeuvre “Le Textographe”, Villeurbanne, Mars 2016 • Installation-mapping en réseau, Festival “Le Printemps des Poètes”, Villeurbanne, Mars 2016 • Rencontre autour du robot dessinateur “Hikibo” et du modèle économique associé à ce projet. Dans le cadre du cycle "La robotique au quotidien", Espace-Altnet, Mars 2016 • Workshop: “Mettez la puissance de l’électronique dans les mains de tout le monde”, Espace-Altnet mars 2016. • Workshop: “Max, l’incontournable logiciel de l’Ircam”. Dans le cadre du Festival Mirage, mars 2016 • Rencontre autour du système et de la pédagogie “LittleBits”. Dans le cadre du cycle "le dialogue des objets communicants", Espace-Altnet, Février 2016 • Festival Urban Vision, contribution au montage du festival et commande de scénographie pour le porteur du projet, Besançon, Janvier 2016 • Conception et contractualisation de l’oeuvre cinétique “Circularium”, commande du conseil général de Seine et Marne, Janvier 2016 • Organisation de la conférence “Dégooglisons Internet”. Dans le cadre du cycle "Les enjeux de l’internet libre", Espace-Altnet, Janvier 2016 • Organisation de la conférence & démonstration: ROS, Robot Operating System. Dans le cadre du cycle "La robotique au quotidien", Lyon, Espace-Altnet, Décembre 2015 • Organisation de la conférence: "Les Dossiers de l'Ecran: La Limifrog, un module programmable ultra-compact pour prototyper des objets intelligents. Dans le cadre du cycle "Le dialogue des objets communicants", Lyon, Espace-Altnet, Novembre 2015 • Presse: double page consacrée à CreArtCom et Altnet dans le magazine MCD (Musiques et Cultures Digitales, rentrée 2015), revue de référence de l'art numérique en France, soutenue par le ministère de la culture. • Festival Micromusic, Cité de la musique de Romans-sur-Isère Novembre 2015 Organisation de la conférence "Les Dossiers de l'Ecran: Cosmos, donner un sens au monde". Dans le cadre du cycle "Futurs possibles: Les sciences de la complexité, un regard plus profond sur nous-mêmes et le monde", Espace-Altnet, Octobre 2015 Festival Détonation, projection interactive “Le Textographe“, Besançon, Octobre 2015. • Organisation de la conférence "Les Dossiers de l'Ecran: Bitcoin et monnaies électroniques" Dans le cadre du cycle "Les métamorphoses de la monnaie au XXIème siècle", en partenariat avec la société Sbex, Espace-Altnet, Septembre 2015 • Organisation de la conférence "Les Dossiers de l'Ecran: Je suis sur écoute", autour de la Loi Renseignement, en partenariat avec l'association Illyse (FAI associatif), Lyon, Espace-Altnet, Juin 2015 • Organisation de la conférence "Les Dossiers de l'Ecran : Internet of Things" avec la start'up Le Sondier SAS et son fondateur Laurent Queyrut, Lyon, Espace-Altnet, Juin 2015 • Organisation de la conférence "Les Dossiers de l'Ecran : Copyright or Copyleft?" autour des enjeux de la propriété intellectuelle, Espace-Altnet, Lyon, Juin 2015 • Rencontre "Apprendre à Coder Ensemble", constitution d'un groupe d'étude autour de l'apprentissage du code informatique, Espace-Altnet, Lyon, Juin 2015 • Gaité Lyrique, Derrick Giscloux invité à présenter la suite EYES (le système de capture du mouvement de CreArtCom) dans le cadre de la journée-conférences “Inter-activités” organisée par la SACD, Paris, Mai 2015 • Organisation de la conférence "Les Dossiers de l'Ecran", rencontre le fondateur du portail de musique libre Dogmazik, Lyon, Espace-Altnet, Mai 2015 • Rencontre avec Mitch Altman, fondateur de Noisebridge (hackerspace de San-Francisco) 2 jours de conférences et de workshops, Lyon, Espace-Altnet, Avril 2015 • Organisation de la conférence "Les Dossiers de l'Ecran": Futurs possibles de l'humanité: comment gérer notre transformation technologique?", en partenariat avec l'AFT-Technoprog et le groupe "Transhumanistes Lyon, Lyon, Espace-Altnet, Mars 2015 • Installation Digital Impro et ateliers d'expression corporelle (action culturelle hors-les-murs), IME de Megève, Février 2015 • Commissariat et scénographie, Février 2015, Lyon, Festival Mirage, • Organisation de la conférence "Les Dossiers de l'Ecran: "Qu'est-ce que le Transhumanisme?". En partenariat avec l'AFT-Technoprog et le groupe Transhumanistes Lyon, Espace-Altnet, Février 2015 • Fête des Lumières de Lyon, installation monumentale “ La Plateforme Galactique “, Décembre 2014. • Inauguration de la création de Living Art “Dïmensus”, subventionnée par la région Rhone-Alpes, Espace-Altnet Juillet 2014. • Carte blanche à CreArtCom, deux jours de déambulation numérique au Zoom, centre artistique de Bourg-en-Bresse (Ain) dans le cadre de la manifestation “Les chemins de la culture”, Mai 2014. • Direction artistique des arts numériques, Festival Electrochoc 9, SMAC les Abattoirs, Agglomération CAPI, Nord-Isère. Mission de Septembre 2013 à Avril 2014. • Médiathèque centrale, art interactif “Digital Impro”, Villeurbanne, Décembre 2013. • Biennale d’art contemporain, projection interactive “ Le Textographe “, Espace-Altnet, Lyon, Novembre 2013. • Direction artistique des arts numériques, Festival Electrochoc 8, SMAC les Abattoirs, Agglomération CAPI, Nord-Isère. Mission de Septembre 2012 à Mai 2013. • Fête des Lumières, Genas, Décembre 2012. • Semaine du jeu vidéo, Villeurbanne, Novembre 2012. • Festival Ouestpark, Le Havre, Octobre 2012. • Festival le Poulpaphone, Boulogne/mer, Octobre 2012. • "Fingers In the Noise", conception/réalisation d’une application musicale sur iPad pour le pôle formation de la SMAC de l’Isère, Juillet 2012. • Colloque international Gender & Videogames, scénographie, IUFM/Université Lyon1, Juin 2012. • Espace Culture Multimédia, Saintes (17), 13 et 14 Avril 2012. • Maison du Livre, de l'Image et du Son, projection interactive “Le Textographe“ Villeurbanne, 29 Mars au 1 Avril 2012. • Espace Public Numérique, art interactif “Synthétisme”, St Quentin Fallavier, du 27 Mars au 2 Avril 2012. • Festival Electrochoc, art interactif “Nuit Electronique”, Bourgoin-Jallieu les 27, 28, 29 Mars 2012. • Festival/ salle de Chateau-Rouge, Annemasse, 24 Mars 2012, 21h à 3h. • Scène nationale du Lux, création et première diffusion de la “Nuit Electronique”, Valence, Janvier 2012. • Fresque Etonnante, façade du Lux-Valence, Lumière en fête, 17 Décembre 2011 . • Festival Pluto de Gand (Gent) , arts interactifs: carte blanche à CreArtCom, Belgique, Novembre 2011. • Open World Forum, art interactif “Digital Washboard”, Paris, Septembre 2011. • Sp.Hack Invaders, installation art-game, Convention OTA’CON Juillet 2011. • Digital Washboard v2, installation comportementale - LIFT-Experience/FING 2011 Marseille. • Digital Washboard v2, conférence-démo - 'Appart SFR Paris - Juillet 2011. • Conférence autour de l'interactivité, Festival Désert Numérique (69), Juin 2011. • Sp.Hack Invaders, Scène Musiques Actus de Feyzin, Mai 2011. Festival Electrochoc6, Scène conventionnée des Abattoirs, Isère - Mars/Avril 2011. • Jeux vidéo / installation: réalisation d’un Space Invaders interactif - Musée Gadagne, conférence de presse, Février 2011. • Installation Interactive “Hiver Numérique”. Commande du Conseil Régional dans le cadre des assises du numérique en Rhône-Alpes, Mars 2011. • Inauguration de la tour Oxygène, 2ème building Lyonnais - création sonore - Juin 2010 • Big Band Numérique d’Enghiens (BBNE) - Musiques mixtes/live electronics - clôture du festival “Les Bains Numériques”, centre d’Art d’Enghien-les-bains, Juin 2010. • Nuit des Musées, résidence d'artiste au Musée Urbain Tony Garnier - création A/V - vidéoprojection sur façade d'immeuble vitrée,  Mai 2010. • Conférence “Participation des publics et interactivité dans le champs des Arts Numériques.”
Table ronde dans le cadre des Grands Ecrans du Numérique (médiathèque de Vaise). Avril 2010. • Conférence “Nouvelles technologies dans la création artistique : questionnement global et réponses locales, réalités d'une révolution numérique”. Association Metalab, Auditorium de la CAPI, Nord Isère, 8 Avril 2010. • Les ”AVatARTS” Installations interactives. Festival Electrochoc, Isère, Avril 2010. • Conférence Ignite, Université Lyon Lumière, présentation des AVatARTS, 4 Mars 2010. • Mise en place du projet RADART-LYON, comité de sélection des projets. Aux côtés des associations XLR, Metalab, Aadn - Mars/Avril 2010. • Présentation comparée d'environnements logiciels pour la création numérique, Rencontres "Expériences Numériques", centre socio-culturel des Rancy (Lyon 3è) - éditions de Janvier puis Mars 2010. • "The Digital Washboard", Installation interactive, festivals Jalp, Lyon 7ème, avril 2010 • "The Digital Washboard", Installation interactive, festival Electrochoc (Isère) mars 2009.

Contactez-nous

creartcom.studio@gmail.com

+33 (0)6 649 7474 1

creartcom.studio@gmail.com


CreArtCom est un studio de création

et une compagnie d'arts technologiques

localisés en Rhône-Alpes, France.


Direction artistique: Derrick Giscloux

Coordination: Lise Bousch

Administration: Kalash Agostini


Intervenants, artistes et techniciens associés au projet:

Alex Sicre

Yves Quéméner

Fany Buy

Alexandre Rocca

PJ Pargas

Olivier Nérot

Manu Loppin

Thomas Lemiale

Arthur Suzuki


Crédits Photos:

Hélène Mejza

David Strickler

Joris Couronnet

Alexandre Sicre

Pierre-Antoine Pluquet

Gérard Guy

Yves Petit

Visual Suspect

Mentions Légales

CreArtCom (Creative Art Company) est porté par l'association Walpurgis loi 1901

Licences d'entrepreneur du spectacle n°2-1064075 et n°3-1064076

Walpurgis reçoit le soutien de la DRAC et de la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour la plupart de ses projets.